FÉLIDÉS

 

 

 

Les félidés, ou félins, constituent une famille, dont les caractères sont en grande partie liés à leurs mœurs de prédateurs hyper carnivores. Ils ont une tête ronde et une face courte, aux arcades zygomatiques très écartées; leurs muscles masticateurs sont puissants. Leur formule dentaire est réduite à trente dents. Les dents dites «carnassières», allongées, fonctionnent comme des ciseaux. Les félins sont digitigrades: ils possèdent cinq doigts aux membres antérieurs et quatre aux membres postérieurs; leurs griffes sont rétractiles.

Il existe plusieurs classifications pour les félidés et trois sous-familles (Pantherinae, Felinae, Acinonichinae). Les plus connus sont : les chats, les guépards, les jaguars, les lions, les lynx, les panthères, les panthères des neigesles pumas, les tigres...

 

Le chat

Petit mammifère carnivore, le chat, adoré par les civilisations antiques puis considéré comme une bête infernale, a pris sa place dans notre vie quotidienne aux mêmes titres que les autres animaux domestiques. Exception faite d'une certaine diminution de la taille du corps le contraste anatomique le plus évident qui caractérise les chats domestiques par rapport aux chats sauvages est l'allongement des intestins. Les trois autres caractéristiques physiques du chat sont ses dents, sa colonne vertébrale et ses pattes.

Comme tous les félidés, les chats domestiques possèdent des sens conçus pour faciliter la prédation dans la pénombre. Par conséquent, ils sont particulièrement bien armés pour détecter des mouvements discrets dans la semi-obscurité. Leur champ visuel, approximativement semblable à celui des primates, donne aux chats une pleine perception des profondeurs. Ils sont aussi extrêmement sensibles aux sons, y compris aux fréquences dépassant l'audition humaine (20 000 Hz). Le flair n'est pas très élaboré chez eux, bien que des indications olfactives puissent être utilisées dans les comportements de séduction.

 

Le guépard

D'allure très svelte, il mesure de 150 à 210 cm de long et pèse entre 40 et 50 kg. Sa face est marquée de deux rayures noires caractéristiques, allant du coin interne des yeux aux commissures des lèvres. Son pelage rude, jaunâtre ou rougeâtre, blanc sous le ventre, est orné de taches rondes et noires. Grâce à ses membres très longs et à sa colonne vertébrale très souple, c'est un excellent coureur dont la vitesse peut atteindre, sur de courtes distances, plus de 100 km/h; il est donc un prédateur typique des espaces ouverts, où il peut chasser à courre et poursuivre les proies les plus rapides (habituellement des gazelles et des antilopes, pesant entre 35 et 40 kg, mais aussi des zèbres et des gnous).

Il y a un début de structure sociale chez les guépards: des groupes stables, constitués, semble-t-il, par des individus d'une même portée peuvent se former pour chasser des proies de grande taille. Une hiérarchie linéaire existe au sein de ces groupes; en cas de compétition avec des mâles étrangers au groupe, les subordonnés assistent l'individu le plus dominant pour l'aider à s'assurer la possession d'une femelle. Après l'accouplement, la gestation dure de 80 à 95 jours; les nouveau-nés, qui pèsent de 250 à 280 g, sont soignés aussi bien par les mâles que par les femelles. Les portées comptent jusqu'à cinq petits, ce qui compense une forte mortalité des jeunes, due à la prédation des lions, des hyènes et des lycaons. Le guépard vit en Afrique (sud du Sahara, Libye, Égypte) et dans quelques zones du Proche- et Moyen-Orient jusqu'en Inde.

 

Le jaguar

Le jaguar est cependant un peu plus grand et plus lourd, avec une queue plus courte, des membres plus trapus et une tête plus massive. Sa robe de fond, fauve roux, également ornée de taches rondes, mais sombres et peu découpées, est parcourue par une ligne foncée le long du dos.

Il fréquente, à condition qu'il puisse s'y dissimuler, les broussailles, les hautes herbes et les zones rocheuses, aussi bien que la forêt vierge. Excellent nageur comme l'est le tigre, le jaguar aime être au bord de l'eau; il est capable de traverser une rivière en traînant une proie plus grosse que lui. N'ayant pas l'aisance des panthères pour grimper aux arbres, il exerce sa prédation au sol. Ses proies sont diverses: tapirs et pécaris, singes ou rongeurs (cabiais, agoutis), mais aussi poissons, grenouilles, tortues et même caïmans.

Comme la panthère et le tigre, c'est un animal solitaire, sauf pendant le rut, qui, en zone tropicale, n'est pas saisonnier: mâles et femelles vivent alors en compagnie. La gestation dure une centaine de jours environ; les petits, deux à quatre par portée, pèsent entre 700 et 800 g. Formés à la chasse par la mère pendant deux ans, ils sont adultes à l'âge de 4 ans.

 

Le lion

Mammifère carnivore de la famille des félidés, le lion habite les zones de savane de l'Afrique, au sud du Sahara; il reste quelques survivants en Asie, dans la forêt de Gir (Inde). Panthera leo est le seul parmi les grands félins à avoir une robe unie, de couleur fauve, et, chez les mâles, une crinière plus ou moins fournie, de tonalité sombre et recouvrant l'encolure. C'est aussi le seul félidé qui ait une structure sociale.

Les lions fréquentent les grandes plaines herbeuses et les savanes arborées mais ne sont pas inféodés aux climats chauds des régions tropicales: des traces de leur passage ont été relevées à plus de 3 000 m, sur les pentes du mont Kenya et du Ruwenzori.

La ration de viande quotidienne nécessaire au lion est estimée au douzième de son poids, soit à plus de 10 kilos; quand il est affamé, il peut en engloutir entre 18 et 30 kilos au cours d'un seul repas. Le choix des proies dépend essentiellement des conditions saisonnières et des mouvements migratoires: rongeurs, dik-diks, lièvres, petits singes verts, porcs-épics, phacochères, éléphants, buffles et girafes.

Pour un prédateur de cette taille, la chasse aux petits mammifères est très aléatoire et finalement peu rentable du point de vue énergétique, car les petites proies lui échappent facilement. Par ailleurs, chasser un buffle, un éléphant, un rhinocéros adulte n'est pas sans risques. Finalement, les proies les plus habituelles des lions sont les zèbres, les phacochères et les antilopes. Ils se comportent à l'occasion en charognards et dévorent des carcasses d'animaux morts naturellement ou tués par des hyènes tachetées; le plus souvent, les lions, dont l'odorat n'est pas très développé, ne les détectent pas eux-mêmes: ils sont alertés par les rassemblements de vautours.

Comme les autres félins, ils sont capables d'une course rapide et accélérée de 45 à 65 km/h, mais ils ne peuvent soutenir cet effort que sur 100 à 200 mètres. Leur technique de chasse consiste donc à s'approcher au maximum de la proie, la tête basse, à l'affût, et à ne bondir que lorsqu'ils ne sont plus qu'à 20 ou 30 mètres. Pour éviter que l'attaque n'échoue, plusieurs membres de la tribu prennent part à la chasse.

 

Le lynx

La robe, de couleur variable selon les régions, est plus ou moins fortement tachetée sur le dos et les flancs. Les lynx du nord, plus grands (de 85 à 110 cm de longueur et de 50 à 75 cm au garrot), pèsent entre 15 et 45 kg. Les lynx sont des animaux de forêt qui gîtent et chassent au sol; l'affût ou l'approche de la proie se termine par une attaque de quelques bonds. Ils se nourrissent de lièvres, de lapins, de rongeurs et d'oiseaux, qu'ils saisissent au moment de l'envol, mais aussi de jeunes chamois, cerfs ou moutons. Mâles et femelles se recherchent au moment du rut en poussant des miaulements rauques. La gestation dure de 2 à 3 mois. Les jeunes sont indépendants à 5 mois et matures à 2 ans.

La population du lynx du nord est aujourd'hui réduite à des groupes dispersés: on trouve cette espèce de la Scandinavie à la Pologne et à la Sibérie, dans les Carpates et en Espagne, où il est représenté par le lynx pardelle d'ailleurs parfois considéré comme une espèce propre: L. pardinus. Le lynx du Canada (L. canadensis) est très étroitement apparenté au lynx du nord. Le lynx rouge ou roux américain, ou bobcat (L. rufus), est répandu du nord-ouest du Canada jusqu'au Mexique; plus petit, il vit dans les hautes futaies de montagne et de plaine, dans les forêts marécageuses et même dans les déserts à cactus.

Après la Seconde Guerre mondiale, le lynx avait presque disparu de France: seuls quelques individus errants étaient encore signalés dans les Alpes et les Pyrénées. Aussi fut-il décidé, au début des années 80, de le réintroduire dans les Vosges. Cette réimplantation a été dans l'ensemble réussie, même si plusieurs spécimens ont été tués par des inconnus. Une petite population de l'espèce est donc bien fixée dans cette région. Par ailleurs, des lynx réintroduits en Suisse ont peu à peu colonisé le Jura français; mais des éleveurs de moutons, les accusant de commettre des dégâts dans leurs troupeaux, ont engagé une vive campagne contre eux. Néanmoins, l'espèce demeure bien implantée dans ce massif montagneux.

 

La panthère

Appelée aussi léopard, P. pardus a un corps élancé; sa robe, dont la couleur varie du gris jaunâtre au brun fauve clair, est tachée de rosettes sombres sur le dos, les flancs et les membres; la queue est blanche en dessous.

La panthère, félidé carnivore, vit aussi bien dans les savanes des milieux ouverts que dans les forêts tropicales, en plaine ou en altitude, supportant les climats tropicaux comme les climats rigoureux des régions de haute latitude. Cela explique sa vaste répartition, qui s'est fragmentée et réduite au cours de la période historique: le Maghreb, l'Afrique tropicale, les montagnes de l'ouest et de l'est de la péninsule Arabique, l'Asie, du Caucase à la Mandchourie et à la Corée, de l'Inde à la Chine méridionale et à l'Indo-Malaisie, y compris Java. Il lui faut avant tout de l'eau et des proies. Ses besoins en viande sont estimés à 1,5 kg par jour, mais il arrive qu'elle consomme jusqu'à 17 kg de viande en 12 heures. Son régime est très varié: serpents (pythons), petits oiseaux ou mammifères, lièvres, damans, singes, petits carnivores, ou encore gazelles et jeunes gnous; ses proies pèsent entre 20 et 70 kg.

Dissimulée dans les hautes herbes ou les fourrés, la panthère fond sur sa proie en quelques bonds, la mord au cou en la déséquilibrant et la couche au sol. La mise à mort dure de 30 à 40 secondes. Dans les régions où la concurrence est grande avec les charognards, chacals, hyènes et vautours, la panthère hisse la carcasse de sa victime sur la fourche d'un arbre, où elle s'en nourrit pendant plusieurs jours. Les panthères vivent solitaires; il est exceptionnel qu'elles se groupent pour chasser. Si l'on rencontre deux ou trois individus ensemble, il s'agit d'une femelle et d'un ou deux jeunes encore semi-dépendants. En région tropicale, la reproduction a lieu tout au long de l'année. Dans les régions froides, les naissances se font en hiver, en janvier en Mandchourie, et en février-mars dans les régions de la Caspienne et du Caucase. Il y a un à trois petits par portée; ils pèsent 600 g à leur naissance et sont adultes à 2 ans.

 

La panthère des neiges

L'once, ou panthère des neiges (Panthera uncia) présente un pelage clair en hiver, plus gris en été, blanchâtre sous le ventre et orné de taches disposées en larges anneaux. Sa queue est longue et cylindrique; ses membres massifs, aux soles plantaires garnies de poils denses, et la qualité de sa fourrure lui permettent de supporter les hivers rigoureux des montagnes d'Asie centrale. Pendant la nuit, elle s'abrite dans des tanières installées sous des rochers ou dans des crevasses. L'été, quand elle grimpe jusqu'à 4 000 m, elle se nourrit de bouquetins et de mouflons ou de marmottes et d'oiseaux. L'hiver, à la limite de la forêt, elle s'attaque aux sangliers, aux gazelles ou aux lièvres. Le rut a lieu à la fin de l'hiver, puis les petits naissent vers le mois de mai. Dès l'été, ils accompagnent leur mère à la chasse et passent avec elle l'hiver suivant.

 

Le puma

C'est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Son corps mesure entre 105 et 160 cm, et sa queue entre 60 et 85 cm. La robe, de tonalité fauve rougeâtre, est unie, avec seulement deux marques foncées sur le front; l'extrémité de la queue des adultes est noire. L'aire de répartition est très vaste sur le Nouveau Continent, depuis le nord-ouest des États-Unis jusqu'au sud de la Patagonie; il vit dans les biotopes les plus divers, depuis les forêts du Nord jusqu'aux altitudes élevées de la chaîne andine, les forêts tropicales du Brésil et les pampas d'Argentine.

Il est réputé pour ses talents de sauteur, bondissant de plusieurs mètres d'un arbre à un autre. Il chasse en solitaire, à l'aube ou au crépuscule, des oiseaux, de petits mammifères, voire de jeunes loups et de jeunes ours, des cerfs ou du bétail (le territoire d'un mâle peut atteindre 50 km2).

 

Le tigre

Panthéra tigris est le plus grand de tous les félins (mammifères carnivores de la famille des félidés). Sa tête, large et encadrée de favoris, porte des oreilles rondes, tachées de noir sur leur face postérieure; la robe est jaunâtre ou fauve roux, plus claire sur le ventre, striée de raies transversales foncées sur le dos, les flancs, les membres et la queue. Des tigres «blancs», à la robe ivoire ou jaune très clair rayée de brun et aux yeux allant du bleu clair au jaunâtre, apparaissent parfois dans les portées. Agile et rapide, bon nageur, le tigre est le prédateur le plus dangereux de la jungle.

Exclusivement asiatique, il vit, au nord, du Caucase à la région caspienne, dans le nord de l'Iran et de l'Afghanistan, en Asie centrale, autour de la mer d'Aral jusqu'aux lacs Baïkal et Balkhach, et de là jusqu'au fleuve Amour. Au sud de cette limite septentrionale, on le trouve en Mongolie, au Tibet, en Chine et dans la péninsule indienne et, enfin, en Indo-Malaisie et dans les îles de la Sonde.

De plus en plus rares, ses habitats sont très différents: forêts d'altitude, jusqu'à 2 000 m et plus, dans les massifs sibériens, où la température peut descendre à - 50 °C, et jusqu'à 4 000 m dans l'Himalaya; jungles aux hautes herbes de la péninsule indienne; forêts tropicales chaudes et humides du Sud-Est asiatique. Ses seules exigences écologiques sont l'eau (c'est un excellent nageur), la présence de couverts, où il vit à l'abri du soleil dans des tanières tapissées de feuilles et d'herbes sèches, et, bien sûr, des proies en suffisance.

Selon les régions qu'ils habitent, les tigres présentent entre eux quelques différences concernant la taille, la couleur, la densité et l'accentuation de leurs rayures, caractères en liaison avec leurs conditions de vie climatiques et environnementales. Ces différences permettent de distinguer huit sous-espèces, toutes en danger d'extinction: tigre de la Caspienne, tigre du Bengale, tigre d'Indochine, tigre de Chine, tigre de Sibérie, tigre de Sumatra, tigre de Java, tigre de Bali.

Ses besoins étant énormes, de 7 à 9 kg de viande par jour, il n'hésite pas à s'attaquer à de gros animaux (cerfs, élans, sangliers, tapirs, buffles, et même jeunes rhinocéros ou éléphanteaux). Affamé par plusieurs jours de jeûne, il ne dédaigne pas les petites proies (chevreuils, gazelles, lièvres et porcs-épics, tortues d'eau, mais aussi renards ou blaireaux). Solitaire, il chasse le plus souvent seul, et cela comporte des risques, le tigre pouvant être encorné par un buffle ou éventré par un sanglier, par exemple. Si l'approche et l'attaque de la proie échouent, le tigre abandonne sa poursuite après 100 ou 200 m. Les gros gibiers au cou solide et musclé sont saisis à la gorge ou au ventre, et labourés de coups de griffes. Il arrive cependant que plusieurs individus s'associent, le temps d'une chasse nocturne, pour venir à bout d'une proie très grosse, comme un gaur ou un éléphant. L'étendue du domaine d'un tigre varie selon l'abondance du gibier: en Inde, 55 km2 suffisent à un mâle, tandis que, dans les montagnes de la région du fleuve Amour, il lui faut cinq à six fois plus.

Le rut, en hiver ou au printemps, dure de 3 à 8 semaines. La durée de gestation est de 95 à 112 jours; les portées comptent le plus souvent de 2 à 4 petits, pesant entre 800 et 1500 g. La mère les allaite pendant 2 mois, puis leur apporte des proies; à 6 mois, elle les entraîne à la chasse, et, à l'âge de 2 ans, bien expérimentés, ils sont capables de chasser seuls.